Bienvenue sur le site des Etats Généraux du Projet
Adhérez au Parti Socialiste
Revenir à l'accueil
Les Etats Généraux
Vous êtes dans

Henri Emmanuelli

 

Chers amis, Chers camarades,

Tout d’abord, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue aux Etats généraux du projet organisés par la Parti socialiste du 25 mars au 17 juin.

Si notre congrès a souhaité la tenue de ces manifestations c’est d’abord parce que nous avons conscience que pour gagner en 2007, il nous faut dès aujourd’hui ouvrir les voies du dialogue et du rassemblement.

Dialoguer , parce qu’aucun projet de gauche ne peut entraîner une dynamique victorieuse s’il ne s’appuie sur un débat vivant et constructif avec l’ensemble des forces de progrès : les militants et sympathisants socialistes, tout d’abord, qui participent activement à l’élaboration des propositions que nous défendrons devant l’opinion publique, nos partenaires traditionnels de gauche ensuite, mais aussi les syndicats, les associations, ou de simples citoyens qui agissent concrètement et quotidiennement contre les conséquences de la politique libérale de la droite, pour une société plus juste et solidaire.

Rassembler , parce que l’expérience nous l’a appris parfois cruellement, que si la gauche, dans toutes ses composantes, veut réussir le rendez-vous qu’elle a avec le pays, elle doit impérativement se rassembler. Divisés nous prenons le risque de décevoir l’espoir d’alternance exprimés par une majorité de nos concitoyens ; unis nous ouvrons la voie de la reconquête.
Ce rassemblement, dont nous mesurons tous la nécessité, ne pourra se réaliser, l’expérience nous l’a montré, que sur un contenu. Face à la politique mise en œuvre par la droite depuis 2002 et aux considérables dégâts causés par un gouvernement tout entier voué à la satisfaction des exigences de la mondialisation libérale, le projet des socialistes doit répondre à l’aspiration de millions de Françaises et de Français, rompre avec les orientations actuelles et proposer une société plus juste, plus ambitieuse, plus solidaire, plus sûre.
Une société plus juste. Parce que les inégalités ne cessent de croître, parce que les droits des salariés sont systématiquement remis en cause pour satisfaire les besoins des actionnaires, parce que de nouvelles formes de précarité et de pauvreté ne cessent de se développer, parce que des quartiers entiers sont laissés à l’abandon, parce que l’école est de moins en moins un facteur de mobilité sociale… Pour toutes ces raisons nous affirmons que l’égalité est pour nous la première des priorités, celle qui nous permettra d’élaborer un projet au service exclusif du plus grand nombre de citoyennes et des citoyens.

Une société plus ambitieuse, capable de dynamiser toutes les potentialités d’un pays injustement stigmatisé par des gouvernants qui lui imputent leurs propres échecs pour s’exonérer de leurs responsabilités et qui cultivent le thème du déclin pour essayer de lui imposer les régressions sociales qu’imposent la mondialisation libérale.

Une société plus sûre. Parce que liberté et sécurité publique sont indissociables. Parce que la jungle du libéralisme laisse les individus démunis face à l’implacable logique du marché, parce que les dispositifs de protection caractéristiques de ce qu’était notre modèle social sont mis à mal par la droite. Parce que la misère sociale engendre la désespérance… Nous proposerons un nouveau pacte républicain tenant compte des évolutions de notre société, de l’intérêt général et des besoins de chacun.

Une société plus solidaire. Parce que l’égoïsme du marché ne peut être la loi de la société, parce que la République française doit être une république pour tous, parce que nous ne saurions tolérer de voir perdurer les discriminations, parce que le monde ne peut se développer sous la direction exclusive d’une super-puissance obnubilée par ses propres intérêts pendant que des continents entiers sont laissés abandonnés à la logique du marché… Nous voulons faire de la solidarité le fil directeur de notre projet, la valeur cardinale nous permettant d’ouvrir de nouvelles perspectives en totale rupture avec ce qui est fait depuis 2002.

Voici nos ambitions, celles qui nous ont amené à proposer la tenue de ces Etats généraux et qui nous permettront, chaque chose en son temps, de désigner à l’automne prochain, celle ou celui qui défendra nos engagements lors de l’élection présidentielle de mai 2007.

Concrètement, nous avons décidé d’organiser plusieurs rendez-vous thématiques, sous forme d’Assemblées générales du Projet dans de grandes régions selon le calendrier précisé ci-dessous. Ces Assemblées générales thématiques se dérouleront sur une journée, mêlant ateliers et débats-forums publics en assemblées plénières. Dans le même temps un certains nombre de colloques seront organisés sur des thèmes spécifiques (Immigration, Justice, Egalité entre les femmes et les hommes, Culture, Sécurité).

Travaillons tous ensemble à construire l’avenir, à préparer l’alternance dont notre pays a besoin et à laquelle aspirent nos concitoyens.
Henri EMMANUELLI


 
Envoyer  | Imprimer  | Retour
Les Etats Généraux
Les Etats Généraux
Les Etats Généraux
Accéder au site du Parti Socialiste Accéder au site du Mouvement des Jeunes Socialistes Accéder au site de la Délégation Socialiste Française au Parlement Européen
Politic / eZPublish © Inovagora Plan du site >    Webmestre >    Mentions légales >    Crédits >